Loading...

(Just one moment)

Dissensions dans le groupe Vert Le Relecq-Kerhuon: réaction du groupe majoritaire

Depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois, les élus.e.s de la majorité ont constaté des divergences au sein du groupe Vert Le Relecq-Kerhuon. Nous n’avions pas réagi jusqu’à présent, nous estimions en effet que ce n’était pas à nous de faire état de ces dissensions au sein d’un groupe d’opposition.

Aujourd’hui, c’est officiel. La presse annonce le départ de leur cheffe de file, Marie Quétier, qui fut aussi leur tête de liste pendant les élections municipales.


Voir la numéro 1 d’une liste quitter un groupe politique après moins d’un an d’exercice est un fait inédit dans notre ville. Le mot « collectif » était fortement mis en avant pendant la campagne par ces élu.e.s. Aujourd’hui, nous ne pouvons que constater l’échec d’un « collectif » qui vole en éclat. La posture ne remplace pas le travail.
La majorité prend acte de l’échec de Vert Le Relecq-Kerhuon mais n’est pas surprise. Nous l’avons toujours dit : l’addition de plusieurs intérêts personnels ne fait pas un intérêt collectif.


Nous nous interrogeons, malgré tout, sur les conséquences d’un tel départ si cette liste avait remporté les élections. Dans quelle situation et dans quelle instabilité politique se serait retrouvée la municipalité dans un tel contexte de crise ?
Le groupe Vert Le Relecq-Kerhuon perd donc un membre mais semble désormais pouvoir compter sur le groupe En Marche, si l’on se réfère à plusieurs articles de presses récents et à la proximité politique affichée lors du dernier conseil municipal.
Bien entendu, Madame Quétier est élue au même titre que l’ensemble des élus.es et dispose donc de toute légitimité pour siéger au sein de ce conseil municipal.

Dans le même temps – et le contraste est cruel – l’Union pour Le Relecq-Kerhuon, soudée et respectueuse de ses contradicteurs, travaille pour l’ensemble des habitantes et des habitants, dans le droit fil de la démarche de rassemblement de toute la population qui est la nôtre.

Laurent Péron et son équipe agissent depuis près d’un an, dans des conditions d’exercice difficiles, pour répondre aux besoins de la population dans un contexte de crise sanitaire, pour continuer à améliorer la qualité de vie des habitantes et des habitants en tenant compte des impératifs de la transition écologique et énergétique qui est en cours. Nous agissons au quotidien et nous pensons que le moment n’est pas à la division mais bel et bien au rassemblement et à l’union de toutes les forces.


Nous le rappelons, une campagne municipale est autant un engagement politique vis-à-vis de la population qu’une belle aventure humaine qui se construit collectivement. Une campagne électorale a pour objectif de présenter le programme qui sera mis en place une fois qu’une majorité sera élue. Aujourd’hui, nous sommes cette majorité à laquelle les électeurs ont fait confiance. La campagne est désormais dernière nous et vous pouvez pleinement compter sur notre énergie collective, notre sens de l’intérêt général et notre capacité à travailler avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *