Loading...

(Just one moment)

Découvrez vos élu.e.s – Ronan Le Berre

Savons-nous réellement ce que font nos élu-e-s? Il est en effet parfois difficile de se rendre compte, en tant que citoyens, des missions confiées à nos élu-e-s, de l’investissement qui est le leur au service de la collectivité et du travail réalisé au quotidien.

Nous poursuivons, avec ce portait de Ronan Le Berre, notre série de présentations de nos élu-e-s adjoint-e-s et délégué-e-s. Vous pouvez ainsi découvrir, au fil des semaines, celles et ceux qui, aux côtés des services municipaux, portent notre projet municipal et agissent, chaque jour, pour la mise en œuvre de notre programme, au service des habitant-e-s du Relecq-Kerhuon.

1/ Peux-tu nous présenter ta délégation et les missions qui t’ont été confiées ?

Depuis le 4 juillet 2020, Laurent Péron m’a confié la délégation « Sport »pour notre commune. 

Mon périmètre d’actions est relativement vaste : il y a nos clubs et associations pour lesquels j’essaie d’être un interlocuteur privilégié et d’être à l’écoute de leurs demandes nombreuses et variées. Je fais également office de relais entre l’exécutif et les présidents du monde associatif, mais également avec les pratiquants non licenciés.

Les engagements que nous avons pris devant les électeurs sont simples. Nous avons ainsi la volonté de rendre la pratique sportive accessible à tous sur notre territoire. Nous soutiendrons les clubs, au regard des évolutions des pratiques et des besoins.


2/ Depuis le début de ce mandat, quelles sont les principales actions et projets qui ont pu être lancés ?

Malheureusement, la période de crise sanitaire qui a impacté l’ensemble de nos habitudes de vie à eu des répercutions évidemment importantes sur la pratique sportive. En s’adaptant du mieux que nos moyens municipaux nous le permettaient, avec les services de la ville, nous avons eu pour objectif de donner le maximum de moyens pour pouvoir pratiquer une activité physique.

Néanmoins, plusieurs actions ont tout de même vu le jour : acquisition du terrain de Kermaria, accord entre le FCRK et le LRK Rugby, mise en place de protocole de la salle de combat entre les différents clubs d’arts martiaux, rencontre avec pratiquement l’ensemble des acteurs sportifs du Relecq-kerhuon pour identifier leurs attentes et besoins, adhésion à l’A.N.D.E.S (association National Des Elus du Sport), travail conjoint sur l’animation estivale des OFNI, prise en compte des difficultés du CNRK et accompagnement de la nouvelle structure SNRK, mise à disposition d’un local pour le VTT, etc…

Coté travaux, nous avons l’entretien du patrimoine et l’ensemble des travaux quotidiens, puis prochainement la réfection des toitures des salles Bourhis et Théréne, la reprise de la lisse du terrain synthétique, l’installation de terrains de tennis tous temps en extérieur, l’homologation du gymnase Kermadec comme terrain de repli du basket, le changement de l’ensemble des luminaires du boulodrome par des appareils à LED, etc.


3/ Quelles sont tes impressions sur ce début de mandat ?

 J’ai eu la chance d’être bien accompagné par mon prédécesseur, Patrick Péron. Avec mes camarades de l’exécutif, mais également de l’Union pour le Relecq-Kerhuon, j’évolue dans une équipe dynamique, constructive qui n’hésite pas à sortir des sentiers battus et à élargir les champs de compétence de leurs délégations afin que nous travaillions en parfaite osmose et transversalité. Chacun apporte une pierre à l’édifice des projets que nous tentons de mettre en pratique pour les citoyens du Relecq-Kerhuon et pour rendre notre commune encore plus attractive, énergique ou le bien vivre ensemble est reconnu.


4/ Quels sont les futurs projets « phares » que tu vas accompagner et que tu souhaites voire aboutir lors de ton mandat ?

Nous créerons des parcours et implanterons des installations en accès libre. Nous impulserons des événements sportifs municipaux (à l’image de la semaine du sport) en partenariat avec les clubs. Pour ce faire, plusieurs actions sont déjà engagées : remise en état et redynamisation du parcours de santé et des lieux de rencontre conviviaux au sein de la commune, notamment ceux autour des airs de pratique de la pétanque, identification des mobiliers urbains pouvant s’adapter aux pratiques physiques, jalonnage de parcours. Il faut que chacun, licencié dans un club ou pratiquant individuel (à titre d’exemple, l’infirmière qui travaille en horaires décalés), jeunes et plus âgés, hommes et femmes trouvent le lieu et l’endroit pour s’épanouir dans leurs activités sportives. 

Dès que les mesures sanitaires nous le permettront, nous interrogerons les habitants de notre commune sur leurs attentes et besoins (questionnaires, rencontre participative, etc.). 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *