Un débat pour que vive la démocratie au Relecq-Kerhuon !

Jeudi 12 décembre, Laurent Péron, tête de liste de l’Union pour Le Relecq-Kerhuon a proposé aux candidats connus à ce jour, un débat. Proposition formulée lundi 16 décembre par courrier.

Pourquoi ce débat? Tout d’abord car il serait un bel exemple de démocratie locale, que par ailleurs, nous prônons lors de cette élection. Permettre aux habitants d’entendre les différentes propositions et les projets des candidats aiderait la population à se positionner ou à conforter leur vote en mars prochain.

Ensuite, parce que nous sommes sereins. Nos propositions sont suffisamment travaillées et claires pour pouvoir les confronter à d’autres.

Enfin, vouloir un débat est une chose. Mais il faut bien entendu y instaurer des règles. Dans ce courrier (photo ci-dessous), nous avons immédiatement proposé que ce débat soit animé par une personne neutre. Nous avons invité les candidats à se rencontrer, dans notre local, pour en établir ensemble les modalités (date, heure, lieu, sujets…).

Il ne s’agit pas, pour l’Union pour Le Relecq-Kerhuon, d’imposer quoi que ce soit. Bien au contraire, nous proposons aux autres candidats de discuter, d’échanger et de décider collectivement, de la trame de cette soirée.

Nous avons appris par voie de presse qu’une liste refusait ce débat sous prétexte qu’il doit “se faire à plusieurs et dans la rue” ou plus exactement “à plusieurs têtes et à plusieurs mains”, référence aux “Grains de folie”, équipe visiblement tournée vers le passé depuis quelques semaines…

Nous estimons que cela est démagogique. En effet, une tête de liste représente l’ensemble des candidats de son équipe, et se pose donc en porte parole. Pour faire un débat avec les 35 candidats des 3 listes, nous serions 105 personnes autour de la table (ou dans la rue…).

Les arguments pour refuser le débat sont donc assez minces et témoignent d’une certaine frilosité chez leur leader.

Dommage, ce moment aurait pu être un bel exemple de démocratie où les habitants auraient pu trouver toute leur place.

La liste En Marche a accepté ce débat. Nous nous en félicitions. Et si cet accord est toujours d’actualité, alors nous souhaitons qu’il puisse avoir lieu entre nos deux listes.

Laurent Péron a été une nouvelle fois à l’initiative dans cette campagne, fidèle à son engagement de démocratie participative.

Nous espérons de tous nos voeux que cette campagne puisse se dérouler dans un esprit républicain, et que nous puissions discuter entre listes pour que vive la démocratie au Relecq-Kerhuon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *