Le vélo: un mode de déplacement doux à encourager

La part modale des déplacements à vélo sur la métropole est de 1.5%. L’objectif du plan climat énergie est de passer à 4% en 2025.
Le schéma directeur vélo de la métropole qui vient d’être finalisé et dont la contribution des associations et des habitants a été prise en compte, vise à réduire les émissions de particules fines et d’azote.

Le Relecq-Kerhuon s’est engagé pleinement dans ce mouvement en proposant une démarche innovante et collaborative avec la population de Mai 2017 à Juin 2018, avec le Plan de Circulation de la Ville (PCV).

Plus de 600 personnes ont répondu au questionnaire et le Conseil des Jeunes de la Ville a également pris part à l’élaboration du document permettant de faire une photographie de notre commune.

Actuellement la vile dispose de 9,94 kilomètres d’aménagement cyclables: sous forme de piste unidirectionnelle ou bidirectionnelle, de bande cyclable, de contre-sens vélos permettant de circuler à contre sens de la circulation automobile dans des rues dont la vitesse est déjà limitée à 30Km/h.

Mais nous pouvons aller plus loin: les aménagements souffrant de rupture de liaisons limitent l’envie de se déplacer à vélo.

Le livre blanc de la concertation citoyenne reprenant les points irritants et proposant des corrections à mettre en œuvre a été remis à la Métropole afin de prendre en compte l’avis des habitants du Relecq-Kerhuon dans les aménagements à venir.

Le Relecq-Kerhuon a la volonté d’offrir une alternative au tout automobile.

Une véritable « Culture du vélo » sera mise en place afin que ce mode de déplacement soit immédiatement intégré aux nouveaux projets d’aménagements de l’espace public, d’opérations d’urbanisme et de constructions. Concernant les aménagements déjà réalisés, une attention particulière sera apportée.

La sensibilisation et l’éducation du vélo sera au cœur de la politique de la ville. En mettant en place des actions dans les écoles et des événements sur l’ensemble du territoire. 

Le Relecq-Kerhuon est une commune de petite superficie, moins de 7Km², il est essentiel que l’ensemble des déplacements en ville puisse se faire à vélo de façon sécurisée vers l’ensemble des zones attractives. 

L’Union Démocratique Bretonne (UDB) rejoint l’Union pour Le Relecq-Kerhuon

L’Union pour Le Relecq-Kerhuon ne s’est jamais cachée. Cette union, depuis 2008 est issue d’un accord entre le Parti Socialiste et le Parti Communiste.

Ils viennent en soutien à notre campagne mais les personnes qui s’engagent à nos côtés ne sont pas toutes issues de ces partis.

La majorité de notre équipe n’est pas « encartée » dans un parti ou dans un mouvement politique. Ce sont des femmes et des hommes qui s’engagent avant tout pour leur ville. Des habitants investis dans le milieu associatif et qui apportent leur expertise et leur point de vue à l’ensemble de l’équipe.

Mais il est à souligner que depuis quelques semaines, un autre parti politique a fait le choix de nous soutenir et de nous rejoindre. Il s’agit de l’Union Démocratique Bretonne (UDB).

Nous sommes très heureux de ce soutien. Car au-delà des personnes compétentes qu’ils vont apporter sur notre liste. Nous pourrons compter sur leurs idées et leurs expériences pour venir appuyer nos propositions au moment d’écrire notre programme.

Nous avons toujours montré notre ouverture à discuter avec l’ensemble des composantes politiques de gauche (Générations, Place Publique, Europe-Ecologie-Les Verts,…).

Avec l’UDB, c’est aujourd’hui une nouvelle page qui s’écrit pour l’Union pour Le Relecq-Kerhuon. Nous sommes certains que ce soutien sera positif pour l’avenir de notre ville si demain, les électeurs nous font de nouveau confiance.

Pour en savoir plus et suivre l’actualité de l’UDB, vous pouvez cliquer sur le lien ci-dessous:
https://www.udb.bzh