Présentation du programme de l’Union pour Le Relecq-Kerhuon

Moment important dans une campagne électorale : la présentation du programme.

Pour Laurent Péron et son équipe ce sera jeudi 30 janvier, 20h à l’Astrolabe.

Les grandes lignes vous seront dévoilées et vous pourrez partir à la fin de la soirée avec un exemplaire qui détaillera l’ensemble de nos propositions.

Nous avons travaillé depuis mai 2019 à l’écriture de ce projet, avec les habitants et les associations. Les attentes de la population évoluent et nous les avons prises en compte.

Notre programme sera également disponible sur ce site en téléchargement dès le vendredi.

Nous sommes impatients de vous présenter ce programme et nous vous attendons nombreuses et nombreux jeudi pour ce grand moment.

Retour sur une de nos propositions : la construction d’un auditorium

De la culture au sport, de l’art à la solidarité, partout en Finistère, au Relecq-Kerhuon en particulier et ailleurs encore, la vie associative est foisonnante. Des centaines de personnes se réalisent dans un loisir, ouverture à l’autre, évasion sur le monde.

C’est un investissement, un travail que l’on fait avec le bonheur du partage.  Un vrai travail assidu, qui n’a de contrainte que le plaisir qu’on en attend, bénévole, dont la réalisation publique est le point d’orgue

Expositions, spectacles, conférences, projections de films, concerts, récompensent les élans d’enthousiasme qui s’étirent sur plusieurs mois, le soir après le travail. 

Les réunions publiques menées par la liste de l’Union pour le Relecq-Kerhuon, dès mai 2019, ont fait apparaître le besoin d’un lieu dédié à l’aboutissement de ces rêves : un auditorium parlait à tous.

En somme une salle, de jauge modeste, bien équipée de moyens qui permettent tout à la fois, la projection de films, la tenue de conférences, de concerts de musique instrumentale, de chorales, de pièces de théâtre… 

Une bonne acoustique, une bonne sono, des lumières, un écran, une scène et des gradins accueillants pour un lieu chaleureux, voilà le projet qui trouve place dans le nouveau programme de cette mandature. 

Ce lieu ouvert aux associations, au conservatoire, au centre social permettrait de libérer de nouveaux créneaux pour l’Astrolabe, souvent très occupé. Et comme tout projet d’envergure, un tel auditorium aura sa place là où les habitants le trouveront opportun. 

COP des territoires : engageons une transition énergétique

Initié par le Think Tank l’Hétairie et signé par plus de 100 maires, présidents d’agglomération, présidents d’associations d’élus et candidats de gauche aux élections municipales et plus localement par François Cuillandre, Maire de Brest et Nathalie Appéré, Maire de Rennes… Laurent Péron a rejoint cet appel pour la mise en place du COP* des territoires.

Cet appel part d’un constat : les villes n’occupent que 2% de la surface de la planète mais produisent 80% des émissions de CO2 et consomment 75% de l’énergie mondiale. On le voit depuis la COP de Paris nous sommes allés d’échec en échec. 

Les signataires proposent l’installation d’une COP des territoires pour engager une véritable transition énergétique sur le territoire. Cette instance permettra :

  • La mise en place d’une dynamique partenariale étendue à l’ensemble des acteurs d’un territoire;
  • L’engagement de tous ces acteurs sur des objectifs concrets et opérationnels en matière de transition écologique; 
  • De recenser, agréger, soutenir et faire connaître les initiatives individuelles et collectives, institutionnelles ou privées, et de partager les bonnes pratiques; 
  • De faire converger les efforts vers au moins quatre objectifs partagés : une réduction drastique de la consommation d’énergie ainsi qu’une évolution vers des territoires 100% énergies renouvelables, une diminution drastique de la production de déchets, la mise en place de filières d’alimentation biologiques et locales (notamment pour la restauration scolaire), la rénovation thermique, voire phonique, de l’ensemble des parcs immobiliers à l’horizon 2050. 

Comme vous pouvez le lire, cette COP n’est pas une « coquille vide ». De vrais objectifs sont visés. 

La Métropole de Rouen Normandie avait initié cette démarche lors de la COP21. Celle-ci a permis de déboucher sur un accord local pour le climat signé entre les 71 communes de la métropole, une centaine d’entreprises et 17 coalitions d’actions regroupant acteurs privés et publics afin d’atteindre 100% d’énergies renouvelables en 2050. 

Il est là l’intérêt : faire travailler et réunir les entreprises locales, les élus, les associations et les habitants pour obtenir ensemble un accord et se fixer des objectifs. 

L’Union pour Le relecq-Kerhuon est heureuse de se joindre à cet appel qui est l’un des grands enjeux de ces élections municipales.

Tristan Foveau, vice-président de l’Hétairie et Florent Vadillo président.

COP* ( Conference Of the Parties) : Conférence des parties de la Convention-cadres des Nations unies sur les changements climatiques.

Retour sur l’inauguration de notre local

Samedi soir, Laurent Péron et l’Union pour Le Relecq-Kerhuon invitaient les habitants à se joindre à eux pour l’inauguration de leur local de campagne.

A l’image de notre équipe, nous avons voulu que ce moment soit convivial et ouvert à tous. En constatant le nombre d’habitants présents, plus de 150, on se dit que nous nous sommes pas trompés.
Le local – pourtant grand – était trop petit pour accueillir tout le monde.

Laurent Péron entouré des co-présidents du comité de soutien (Marie-Lise Jégo-Guillou et Yohann Nédélec) a rappelé l’importance d’avoir ce local en coeur de ville, au plus près des habitants, des habitations et des commerces.

Laurent Péron entouré des co-présidents du comité de soutien : Marie-Lise Jégo-Guillou et Yohann Nédélec.

Au-delà de la satisfaction de voir autant de personnes réunies, c’est avant tout une belle marque de soutien et d’engagement de la part des habitants. Beaucoup d’associations étaient présentes, signe du dynamisme de notre ville et de notre groupe.

A 61 jours du premier tour des élections municipales, notre équipe est plus que motivée et déterminée.

Ce local vous est grand ouvert, il est aussi à vous, et l’équipe vous y accueillera au 9 rue Brizeux, centre commercial du Vieux-Kerhorre du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 18h30 et le samedi de 9h30 à 12h30.

En attendant, nous continuons notre porte à porte pour présenter nos voeux et inviter la population à la présentation de notre programme jeudi 30 janvier à 20h à l’Astrolabe.

Merci à tous pour votre soutien et n’hésitez pas à nous rejoindre !

Mechthild, habitante du Relecq-Kerhuon nous a réalisé et offert des biscuits de “l’Union pour Le Relecq-Kerhuon”.

Inscription sur les listes électorales: jusqu’au 07 février

Les élections municipales sont des temps forts pour la vie d’une commune. C’est un moment de démocratie important où vous allez décider de l’avenir de votre ville.

Les prochaines élections municipales se dérouleront les 15 et 22 mars 2020.

Quelque soit votre vote, il est important de pouvoir s’exprimer et de donner son point de vue. 

Vous avez jusqu’au 07 février pour le faire, après ce sera trop tard. Pour vous inscrire, il vous suffit de vous déplacer en mairie avec un justificatif de domicile de moins de trois mois et votre carte d’identité. 

Vous pouvez en amont vérifier sur le site internet du Ministère que vous êtes bien inscrit; voici la procédure:

1/ Cliquez sur le lien ci-dessous :
https://www.demarches.interieur.gouv.fr

2/ Identifiez-vous et connectez-vous sur :
https://www.service-public.fr

3/ Saisissez vos informations personnelles et indiquez la commune où vous souhaitez vous inscrire.
Pour avoir toutes les informations, nous vous conseillons de consulter le site du ministère ici.

Si toutefois, vous ne pouvez pas être présent le jour du vote, n’oubliez pas de faire une procuration.
Toutes les informations ici.

Inauguration de notre local: samedi 11 janvier à 18h30

Comme vous le savez sans doute, nous avons pris possession de notre local de campagne au 9 rue Brizeux, dans le centre commercial du Vieux-Kerhorre, il y a quelques semaines.

Nous avons souhaité l’avoir en plein coeur de ville, au plus près des habitants. Cela n’aurait pas de sens de se mettre à l’écart de la vie des citoyens.

Celui-ci nous a servi – dans un premier temps – comme lieu de réunion pour notre équipe. Mais dès ce lundi 6 janvier, il sera ouvert au public du lundi au samedi midi.

Nous assurerons des permanences quotidiennes :

  • Du lundi au vendredi : de 10h à 12h et de 14h à 18h30
  • Le samedi : de 9h30 à 12h

Nous souhaitons que ce local soit un lieu de passage, de rencontre et d’échange, bref un lieu de vie.

N’hésitez pas à franchir la porte pour venir à notre rencontre. L’équipe sera très heureuse de vous y accueillir. 

Qui dit nouveau local, dit inauguration. Nous vous donnons rendez-vous samedi 11 janvier à 18h30 au 9 rue Brizeux pour inaugurer notre local autour d’un verre. 

En attendant, notre équipe vous renouvelle ses meilleurs voeux et vous souhaite une très belle année 2020 !

Belle année 2020 !

L’équipe de l’Union pour Le Relecq-Kerhuon vous adresse ses meilleurs voeux et vous souhaite une très belle année 2020 !

Nous nous retrouvons en 2020 pour de nouveaux moments d’échanges et de rencontres mais aussi quelques surprises… consultez l’onglet “Calendrier”

Un débat pour que vive la démocratie au Relecq-Kerhuon !

Jeudi 12 décembre, Laurent Péron, tête de liste de l’Union pour Le Relecq-Kerhuon a proposé aux candidats connus à ce jour, un débat. Proposition formulée lundi 16 décembre par courrier.

Pourquoi ce débat? Tout d’abord car il serait un bel exemple de démocratie locale, que par ailleurs, nous prônons lors de cette élection. Permettre aux habitants d’entendre les différentes propositions et les projets des candidats aiderait la population à se positionner ou à conforter leur vote en mars prochain.

Ensuite, parce que nous sommes sereins. Nos propositions sont suffisamment travaillées et claires pour pouvoir les confronter à d’autres.

Enfin, vouloir un débat est une chose. Mais il faut bien entendu y instaurer des règles. Dans ce courrier (photo ci-dessous), nous avons immédiatement proposé que ce débat soit animé par une personne neutre. Nous avons invité les candidats à se rencontrer, dans notre local, pour en établir ensemble les modalités (date, heure, lieu, sujets…).

Il ne s’agit pas, pour l’Union pour Le Relecq-Kerhuon, d’imposer quoi que ce soit. Bien au contraire, nous proposons aux autres candidats de discuter, d’échanger et de décider collectivement, de la trame de cette soirée.

Nous avons appris par voie de presse qu’une liste refusait ce débat sous prétexte qu’il doit “se faire à plusieurs et dans la rue” ou plus exactement “à plusieurs têtes et à plusieurs mains”, référence aux “Grains de folie”, équipe visiblement tournée vers le passé depuis quelques semaines…

Nous estimons que cela est démagogique. En effet, une tête de liste représente l’ensemble des candidats de son équipe, et se pose donc en porte parole. Pour faire un débat avec les 35 candidats des 3 listes, nous serions 105 personnes autour de la table (ou dans la rue…).

Les arguments pour refuser le débat sont donc assez minces et témoignent d’une certaine frilosité chez leur leader.

Dommage, ce moment aurait pu être un bel exemple de démocratie où les habitants auraient pu trouver toute leur place.

La liste En Marche a accepté ce débat. Nous nous en félicitions. Et si cet accord est toujours d’actualité, alors nous souhaitons qu’il puisse avoir lieu entre nos deux listes.

Laurent Péron a été une nouvelle fois à l’initiative dans cette campagne, fidèle à son engagement de démocratie participative.

Nous espérons de tous nos voeux que cette campagne puisse se dérouler dans un esprit républicain, et que nous puissions discuter entre listes pour que vive la démocratie au Relecq-Kerhuon !